Les autres livres du Nouveau Testament

 

Les Actes des Apôtres

Après avoir écrit un « évangile pour Théophile » à propos de Jésus de Nazareth, Luc écrit une suite à l’évangile à propos des communautés chrétiennes, pour nous dire :

  • comment, à travers Pierre, Paul, Etienne ou Philippe, c’est toujours le même Jésus qui parle et agit dans son Eglise toute neuve ;
  • comment l’Esprit-Saint mène la mission, guide les apôtres et fait ressembler leur vie à celle de Jésus… à travers l’empire romain du premier siècle.

Aujourd’hui encore, grâce à une pédagogie d’initiation, la Bonne Nouvelle peut être entendue.

Aujourd’hui encore l’Esprit souffle à certains de lire les Ecritures chrétiennes et de se laisser toucher.

Aujourd’hui encore, il importe de faire signe à travers des communautés priantes et portant le souci des plus pauvres.

Aujourd’hui encore, annoncer la Bonne Nouvelle, parfois au prix de sa vie, est une caractéristique du chrétien…

Un parcours de 12 rencontres

Une année à la manière de Paul

A l’initiative du Pape Benoit XVI, l’année 2008-2009 est pour l’Eglise entière l’année « St Paul » pour célébrer le 2000 ème anniversaire de la naissance de l’apôtre (entre 8 et 10 après Jésus-Christ).

Dans le diocèse de Lille, notre archevêque, le Père Laurent Ulrich a tenu à ce que le Service de la Parole fasse des propositions. Ce parcours a donc été conçu pour entrer progressivement dans la pensée de Paul.

Nous commencerons bien sûr par les récits qui explicitent son « coup de foudre », son retournement total à propos de Jésus et des chrétiens. Ce fut le point de départ de sa passion pour le Christ qui l’a saisi sur le chemin de Damas. Il est devenu apôtre de l’évangile au milieu des nations, sur les routes de l’empire romain.

Nous continuerons en regardant naître et vivre des communautés chrétiennes : à Thessalonique, à Corinthe … et en approfondissant quelques textes majeurs. Nous espérons donner envie de redécouvrir ces lettres et d’apercevoir qu’elles sont encore nourrissantes pour nous aujourd’hui.

 

Un parcours de 9 rencontres

Paul et l'Eglise de Corinthe

La liturgie du dimanche nous propose souvent un extrait des lettres de Paul en « deuxième lecture ». Est-ce suffisant pour penser qu’on « connaît » Paul ? La lecture en continu des deux lettres aux Corinthiens nous permet de découvrir un homme passionné, dont la correspondance témoigne d’un dialogue très vivant avec les communautés qu’il a fondées puis suivies.

Aux Corinthiens, il répond à toutes sortes de questions : leurs rites, leur conduite morale, les divisions qu’ils ont entre eux, et bien entendu le cœur de toutes ces discussions est toujours affirmé avec force : la foi au Christ ressuscité.

Comment ne pas s’approprier aujourd’hui ces questions ? Nous vivons en effet un temps où l’Eglise est amenée à s’interroger sur sa place dans la société, sur sa propre redéfinition, sur la nécessité de son unité. Il y a quelques années, le Service de la Parole avait déjà proposé « une année à la manière de Paul ».

Dans le parcours réalisé aujourd’hui, c’est une année (ou moins, selon votre choix) que nous vous proposons de passer auprès des Corinthiens – c’est-à-dire nous ! – en discussions avec un des principaux fondateurs de la foi chrétienne.

Un parcours en 9 dossiers

Une lecture en continu des deux lettres aux Corinthiens

Dossier de présentation du parcours

Dossier 1 : La Parole de la croix (1 Co 1-4)
Dossier 2 : Le corps (1 Co 5-6)
Dossier 3 : Paul, le mariage et le célibat (1 Co 7) – sur le site en septembre 2020
Dossier 4 : Témoigner dans la liberté (1 Co 8-10) – sur le site en octobre 2020
Dossier 5 : L’Eglise Corps du Christ (1 Co 11-14) – sur le site en novembre 2020
Dossier 6 : Christ est ressuscité, Alléluia (1 Co 15-16) – sur le site en décembre 2020
Dossier 7 : …                 (2 Co 1-7) en cours de rédaction
Dossier 8 : …                 (2 Co 8-9)en cours de rédaction
Dossier 9 :                 (2 Co 10-13)en cours de rédaction

 

Chrétiens, témoins de l'Espérance

avec la première lettre de Pierre

Écrite vers les années 90, cette lettre fut attribuée à l’apôtre Pierre par Irénée de Lyon, au IIème siècle. Il s’agit d’une des 7 épitres catholiques (dans le sens « universel ») du Nouveau Testament. Elle aurait donc été rédigée après la mort de Pierre.

Adressée aux communautés de cinq provinces des nord et nord-ouest de la Turquie actuelle, cette lettre circulaire vise des chrétiens pour la plupart d’origine païenne et de milieux modestes, réunis dans des communautés dispersées et vivant dans un climat de suspicion et d’insécurité permanente.

C’est pourquoi elle a pour but de les affermir dans la foi, dans la communion et dans la mission.

Par ce message d’exhortation, il ne s’agit donc pas tant de les instruire de vérités nouvelles que de montrer les correspondances entre leur vie concrète et l’affirmation centrale de leur foi.

D’après Cahiers Evangile n°47 p.11

Un parcours de 5 rencontres

Lire l’Apocalypse…

Comment se fait-il que des gens simples comme des gens plus cultivés soient intéressés par l’Apocalypse ?

Poussés par certains participants des groupes de lecture de la Parole, nous osons aborder ce livre à première vue bizarre.

Vous avez dit bizarre ?

Ce livre emploie un feu d’artifice d’images qu’il faut apprendre à décrypter. Il contient de nombreuses allusions à l’époque dans laquelle il a été écrit.

Surtout, on le lit comme s’il prédisait l’avenir alors que Jean, le voyant, a essentiellement comme objectif de consoler et d’encourager les communautés opprimées de son temps.

Et pourtant…

Faisons le pari que l’Apocalypse recèle de véritables lumières particulièrement précieuses pour un temps de crise comme le nôtre.

Le dernier livre de la Bible s’apparente aux évangiles. Il chante le monde nouveau que Dieu prépare pour tous.

Un parcours de 9 rencontres